fr / en
fr / en

Comment calmer les enfants à l’heure du coucher

Publié le 26 Février 2021

Si vous avez des enfants, vous connaissez trop bien le défi qui est de réussir à les endormir le soir.

Ce n’est pas facile de préparer et de calmer vos enfants avant le coucher, mais il est essentiel que vous fassiez de votre mieux pour qu’ils puissent profiter d’un sommeil de qualité. Lorsque les enfants ne dorment pas suffisamment, ils ont du mal à se concentrer et contrôler leurs émotions.

Ils peuvent devenir facilement irritables ou hyperactifs. De plus, les enfants privés de sommeil ont plus de risques de présenter des troubles du comportement.

Pas d’inquiétude toutefois. Si vous voulez apprendre à calmer vos enfants avant qu’ils aillent se coucher, nous sommes là pour vous aider.

Mettre en place une routine

Le fait de mettre en place une routine nocturne régulière pour vos enfants est l’un des meilleurs moyens d’éviter le stress au moment d’aller au lit. Cela favorise de bonnes habitudes de sommeil.

Une routine régulière de bain, lecture d’histoire et coucher peut aider les jeunes enfants à se calmer pour ensuite réussir à s’endormir. Pour les enfants plus âgés, vous pouvez oublier l’histoire et la remplacer par une discussion rapide et paisible sur leur journée avant d’éteindre la lumière.

Le fait de fixer des heures de sommeil et de réveil régulières pour toute la famille permet également de calmer les enfants avant l’heure d’aller au lit. Faites tout votre possible pour les respecter, même le week-end.

Vous constaterez que vos enfants dorment suffisamment lorsqu’ils s’endormiront dans les 15 à 30 minutes suivant le coucher et se réveilleront facilement le matin.

De nombreux enfants réclameront également cette «dernière petite chose», que ce soit un gros câlin, un verre d’eau, une autre histoire ou un aller-retour aux toilettes. Faites de votre mieux pour impliquer ces demandes en les intégrant à la routine du coucher.

Il est aussi important de faire savoir à votre enfant qu’une fois au lit, il doit y rester. S’il refuse, essayez de ne pas vous énerver, prenez-le par la main et ramenez-le dans son lit.

N’oubliez pas que si vous discutez ou cédez aux demandes de vos enfants, vous leur accordez simplement une attention en plus et retardez l’heure du coucher.

Essayez de ne pas céder au piège du «juste cette fois». En effet, si vous laissez vos enfants rester éveillés plus longtemps – «juste cette fois», ils essaieront de retarder l’heure du coucher encore et encore, annulant potentiellement la routine sur laquelle vous avez travaillé et déjà bien progressé.

Travailler comme une équipe

Il est indispensable de discuter et de définir à l’avance avec votre enfant ou votre conjoint une routine du sommeil afin que vous puissiez travailler en équipe dans le but de réduire le stress avant l’heure du coucher. Sans ce type de discussion, ne vous attendez pas à ce que vos enfants apprennent ou modifient leurs comportements.

Si vous commencez une nouvelle routine du coucher pour vos enfants, impliquez-les en leur expliquant la nouvelle structure s’ils sont assez grands pour comprendre.

Pour les plus jeunes enfants, utilisez un tableau illustré pour les aider à apprendre et comprendre cette nouvelle routine. Le but est d’expliquer certaines actions spécifiques comme le fait de changer de vêtements, se brosser les dents et lire des histoires avant de dormir le soir.

Créer un environnement apaisant

Le fait de créer un environnement confortable et apaisant dans la chambre est également essentiel pour réduire le stress des enfants avant d’aller se coucher. Assurez-vous que la chambre est sombre et calme, et que le niveau de bruit dans toute la maison reste faible. La lumière bleue provenant des téléviseurs, écrans d’ordinateurs, téléphones portables et tablettes retarde la somnolence et supprime les niveaux de mélatonine.

Une lumière vive une heure environ avant le coucher peut avoir le même effet sur les enfants. Pensez à éteindre les appareils au moins une heure avant le coucher et gardez les écrans lumineux hors de la chambre de vos enfants la nuit. Baissez l’intensité lumineuse une heure environ avant le coucher pour les enfants âgés de trois ans et moins.

Si votre enfant n’aime pas les chambres complètement sombres, allumez une petite veilleuse ou laissez la lumière du couloir allumée avec la porte de la chambre entrouverte. Si vous optez pour une veilleuse, choisissez un globe sombre et de couleur chaude plutôt qu’une lampe brillante, blanche et de couleur froide.

Vous devez également vérifier le niveau de bruit dans la chambre de votre enfant pour éviter qu’il soit perturbé pendant son sommeil.

Si vos enfants ont tendance à regarder le réveil, encouragez-les à le déplacer ou à l’installer dans un endroit où ils ne peuvent pas le voir depuis le lit.

Gérer les problèmes de sommeil

Si votre enfant présente des troubles du sommeil, comme des difficultés à s’endormir, des réveils en pleine nuit, le refus d’aller se coucher le soir ou des ronflements, pensez à gérer ces problèmes.

Vous risquez également de remarquer des troubles du comportement le jour. Si votre enfant semble être trop fatigué, somnolent ou agité pendant la journée, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

 

Intégrez l’heure de l’histoire à la routine

Si vous n’avez pas déjà intégré la lecture de l’histoire à votre routine du coucher, essayez de l’ajouter tout de suite. Qu’il s’agisse d’un temps de lecture individuel ou de partager ce moment en famille, le fait de lire avant le coucher est une excellente habitude qu’il faut commencer le plus tôt possible. Nombreux sont les jeunes qui gardent après cette habitude en vieillissant.

Pour rendre l’heure de l’histoire plus amusante, pourquoi ne pas créer un coin lecture, une sorte de fort ou tanière avec des couvertures douillettes pour profiter d’un espace calme spécialement dédié à la lecture.

Vous savez maintenant comment calmer vos enfants avant l’heure du coucher

Félicitations – vous savez maintenant comment calmer les enfants avant l’heure du coucher! N’oubliez pas qu’il n’y a pas de règles strictes pour la routine du coucher car chaque enfant est différent.

Mettez en place une routine qui fonctionne bien avec votre famille et faites l’effort de la respecter.

Vous souhaitez en savoir plus sur la routine saine du coucher? Découvrez, ici, les effets des troubles du sommeil sur votre santé.

 

Contactez-nous !